Comprendre la RSE

Au cours des 20 dernières années, la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) a connu une forte dynamique de croissance. Elle s’est davantage accentuée depuis la crise sanitaire qui a touché toutes les entreprises, des grandes multinationales aux PME. Portée par les rapports successifs du GIEC, la RSE est aujourd’hui devenue une nécessité.

Les 7 piliers de la norme ISO 26000

Le référentiel international de la RSE

Gouvernance

Cette catégorie définit les critères d’une gouvernance responsable. Elle mesure la solidité des décisions prises en matière de RSE et des moyens mis en œuvre pour les rendre effectifs et pérennes.

Communauté et développement local

L’implication des entreprises dans leur localité est un élément clé de la RSE. Cette catégorie mesure les impacts respectifs sur la vie locale de l’entreprise.

Environnement

Emblème de la RSE, l’environnement concerne toutes les entreprises. Seront mesurés les moyen mis en oeuvre pour limiter les impacts sur le climat et la biodiversité, pour préserver les ressources, et pour limiter la pollution

Droits humains

Cette catégorie fait référence aux droits fondamentaux de tous les humains qui interagissent avec l’entreprise, qu’ils soient clients, fournisseurs, partenaires ou salariés.

Relations et conditions de travail

L’autre grand sujet de la RSE, c’est la responsabilité sociale de l’entreprise. Elle est évaluée sur plusieurs critères : égalité des chances et des salaires, protection des salariés, etc.

Clients et consommateurs

Vos clients sont-ils bien informés sur la composition de vos produits, sur leur origine ? Peuvent-ils exprimer simplement leur retour sur vos services ? Leurs données personnelles sont-elles bien protégées?

Achats et relations fournisseurs

Connaissez-vous bien votre chaîne de valeur ? Est-elle vertueuse ? Vos fournisseurs sont-ils tous bien traités ? Les aidez-vous en cas de difficultés. Votre politique d’achat est-elle responsable ?

À quelles obligations les entreprises
sont-elles soumises en matière
de responsabilité sociale ?

Les obligations légales en matière de RSE varient selon les pays.

Au niveau européen

« Fit For 55 » est la feuille de route adoptée par la Commission européenne, visant à réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre (GES) d’ici 2030 :

  • réduction de 43% à 61% pour les secteurs des industries (acier, papier, verre…),
  • et de 37% à 47,5% pour les secteurs des transports, bâtiments, agriculture et déchets

Elle prévoit également les lancements d’un marché du carbone distinct pour le transport et le bâtiment, et d’une taxe carbone pour les producteurs non-européens.

La directive CSRD est la mise en application de cette feuille de route. Elle vise directement les politiques RSE des entreprises.

En France

En France, la loi de 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte impose aux entreprises de plus de 500 salariés de publier un bilan carbone et de mettre en place des actions de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre.

Elle a été complétée par la loi anti-gaspillage (dite loi Agec) pour une économie circulaire de 2020, par la loi Climat et résilience de 2021.

D'autres obligations peuvent découler du Code du travail, de la loi relative au devoir de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d'ordre, ou encore des réglementations sectorielles.

Le développement de la RSE est également porté par le plan d’investissement France 2030, a pour ambition de transformer durablement des secteurs clefs de l’économie française par l’innovation technologique et industrielle : hydrogène décarboné, cybersécurité, technologies quantiques, recyclages et réincorporation des matériaux recyclés, alimentation durable et favorable à la santé, cloud, produits biosourcés et carburants durables.

Quelles politiques RSE
une entreprise peut-elle prendre ?

Les politiques RSE peuvent être très variées et dépendent des caractéristiques de l'entreprise et de son secteur d'activité. Voici quelques exemples :

Améliorer
les conditions de travail

Réduire les accidents du travail, développer l'ergonomie des postes de travail, favoriser la diversité et l'inclusion

Protéger
l'environnement

Réduire les consommations d'énergie et de ressources naturelles, limiter les émissions de polluants, utiliser des énergies renouvelables, développer des produits éco-responsables, décarboner

Soutenir
le développement local

Favoriser l'emploi local, s'engager dans des actions de mécénat ou de sponsoring, contribuer à la formation des jeunes

Achats
responsables

Privilégier les fournisseurs locaux et durables, s'assurer du respect des droits humains et environnementaux dans la chaîne d'approvisionnement

Diversité
et inclusion

Lutter contre les discriminations, favoriser l'égalité des chances, promouvoir la diversité des profils au sein de l'entreprise.